quelles sont les étapes pour construire une maison ossature bois ?

La réalisation d’une maison à ossature bois est une activité délicate étant donné que la matière utilisée est particulière. La construction commence de l’implantation de la fondation et finit par la pose du bardage. Voici les détails sur chaque étape de la construction d’une maison ossature en bois.

De l’implantation de la fondation à l’élévation des murs

Le chantier est préparé pour recevoir les éléments produits en usine une fois les fondations posées par de courtes coulées en béton ancrées au bon sol. Des peintures murales, une planche et une charpente sont fabriquées dans des usines parallèlement à la construction des fondations. L’assemblage des murs et la préparation des pièces de structure bois pour le madrier et la charpente sont réalisés en atelier avant d’être livrés par camion sur le chantier. La menuiserie sera posée plus tard, sur le chantier.

Avant d’élever les murs, le menuisier place une planche de méthode en bois (constituée d’éléments structuraux et isolants) qui sera ensuite recouverte de toute forme de revêtement de sol. Le constructeur comme le constructeur annecy peut décider d’utiliser la filière sèche. Par ailleurs, les murs sont assemblés une fois livrés sur le chantier. Il faut quelques jours pour que la maison ossature en bois prenne forme.

Du montage de la pente à la pose des bardages

Après l’élévation des murs, il faudra passer à la charpente. Il est possible d’adopter soit un toit traditionnel, industriel ou plat selon le processus de conception et de fabrication. Un écran de sous-toiture et des cheneaux qui recueilleront les eaux de ruissellement entourent la charpente.

Le revêtement sera enfin appliqué grâce à plusieurs petits posés. Après avoir placé les nénuphars, le couvreur procède à la couverture de la maison, qui est maintenant hors de l’eau. Après avoir placé les menuiseries à l’extérieur de la maison, le couvreur s’assure que la maison est hors de l’eau et l’air. Afin d’obtenir une bonne étanchéité à l’intérieur de la maison, un pare -vapeur continu doit être installé entre le sol, les murs et le plafond.

L’intérieur de la maison nouvellement construite peut être décoré en installant des plafonds, des volets, des appareils électriques, de plomberie et de salle de bain, ainsi que des revêtements de sol. La dernière étape qui donne à la maison son aspect définitif est la pose du bardage, qui se fait sur place et en fin de chantier pour assurer un aspect fini qui préserve la modularité des panneaux de façades.

 

Comment évaluer un bien immobilier pour une succession ?

Les héritiers doivent déclarer les biens immobiliers du défunt dans les six premiers mois après son décès. Pour cela, ils doivent procéder à leur évaluation. Ceci nécessite une procédure rigoureuse afin d’éviter des erreurs. Découvrez dans ce guide les étapes d’évaluation d’un bien immobilier pour succession.

Contacter un professionnel

L’objectif de l’estimation du bien est de connaître sa valeur vénale c’est-à-dire sa valeur estimée au moment où la personne est décédée. Les héritiers ont plusieurs options pour y parvenir. En effet, ils peuvent se tourner vers les agences immobilières ou les notaires. Les agences immobilières permettent d’obtenir une estimation fiable en peu de temps. En plus, avec elles, les héritiers bénéficient des astuces pour éviter certains pièges récurrents lors de l’estimation. Ces astuces sont aussi publiées sur des blogs qui traitent des sujets relatifs à l’immobilier. Ainsi, ils peuvent bénéficier de conseils immobilier sur portices par exemple. L’agent immobilier apporte une vision objective de la situation sans être influencé par les émotions.

Ils peuvent aussi faire appel à un notaire afin d’éviter les risques de suspicions de fraude. En effet, l’administration fiscale vérifie que la valeur des biens immobiliers n’a pas été sous-estimée. Lorsque la sous-estimation est confirmée, ils sont contraints de verser une pénalité allant de 40 à 80 %. C’est pour cela que les héritiers font appel à un agent immobilier ou à un notaire.

Éviter une surévaluation

Vous ne risquez pas de payer des pénalités en cas de surestimation. Cependant, une évaluation trop élevée de la valeur vénale du bien rend difficile sa vente. Pour une estimation correcte du bien, tenez compte de sa localisation, l’année de construction, les dimensions et autres. Lorsque le prix que vous avez fixé est supérieur à celui du marché, vos chances de trouver un acquéreur sont faibles. Évitez donc une estimation du bien.

Profitez d’un éventuel abattement de la valeur vénale du bien

Il est possible que le bien immobilier bénéficie d’un abattement. Cela représente une réduction de 20 % sur la valeur vénale réelle. Toutefois, deux conditions doivent être remplies pour que cela soit possible. La première est que le bien soit la résidence principale du défunt au jour de son décès. Cela signifie que le logement doit être la résidence habituelle de ce dernier pendant la majeure partie de l’année. La seconde condition est que le bien doit continuer à être occupé comme résidence principale par le conjoint, le partenaire ou au moins l’un des enfants. L’enfant peut être mineur ou majeur protégé sous tutelle ou curatelle du défunt ou de son conjoint.

Quelles sont les lois qui imposent des obligations d’assurance habitation ?

L’assurance habitation est un contrat incontournable dans la vie quotidienne. Elle permet de vous indemniser en cas de sinistres. En fonction de votre statut, vous avez l’obligation de souscrire ou non une assurance habitation. Cependant, il existe des lois qui imposent que vous souscriviez cette assurance. Zoom sur lesdites lois.

Continue reading « Quelles sont les lois qui imposent des obligations d’assurance habitation ? »

Comment financer l’achat d’un bien immobilier ?

Parmi les différentes étapes de la constitution d’un patrimoine, vous avez l’acquisition d’un bien immobilier. Cependant, réussir un tel projet peut poser un problème surtout si vous manquez de moyens financiers. Voici quelques solutions de financement auxquels vous pouvez recourir pour l’achat d’un bien immobilier.

Continue reading « Comment financer l’achat d’un bien immobilier ? »

Quelles sont les 4 points clés au cours de la gestion locative ?

La gestion locative comporte plusieurs aspects à ne pas négliger. Elle comporte plusieurs règles rigoureuses et suit un processus complexe. Connaître les points importants d’une bonne gestion locative vous permettra de mieux gérer vos biens. Voici l’essentiel à savoir.

Le choix d’une agence fiable et efficace

Aujourd’hui, il existe plusieurs professionnels qui exercent dans l’immobilier que vous pouvez découvrir sur www.immobilier-alsace.fr . En réalité, les services proposés par les agents immobiliers ne sont pas les mêmes. C’est pourquoi dans certains pays, il existe les règles d’affiliations de ces derniers à une institution compétence. Cela permet de contrôler très facilement leur fiabilité.

En effet, la fiabilité commence par le respect des règles déontologique et la souscription à une certaine assurance spécifique. Il est donc nécessaire de vérifier cet aspect avant d’engager un gestionnaire. Toutefois, s’il est vrai que toutes les agences peuvent être fiables, il n’en demeure pas moins vrai qu’elles n’ont pas la même efficacité. Pour ce fait, il faut bien se renseigner.

Le montant du loyer et les charges

Le gestionnaire locatif est ce professionnel qui peut bien vous orienter dans le cadre de la location. Étant spécialiste du domaine et ayant une certaine maîtrise du marché, il pourra mieux vous donner des conseils sur le loyer et les différentes charges locatives.

Il est important de savoir que le prix des loyers est fixé en tenant compte de plusieurs paramètres. Au nombre de ceux-ci, il faut nécessairement considérer le quartier et la surface du bien. De plus, il faut prendre en compte l’agencement des pièces, l’état du logement et sa vue. En d’autres termes, il faut mettre en avant ses avantages afin de mieux estimer les charges locatives.

Le choix du bail

Le choix d’un type de bail s’impose à vous si vous êtes un locataire ou un propriétaire. Votre gestionnaire locatif pourra vous orienter sur les avantages et les inconvénients.

En général, la durée de bail la plus pratiquée est de 9 ans. Il faut aussi reconnaître que dans certains pays, la durée peut être indéterminée. Ainsi, il n’y a pas une période d’utilisation préfixée par le contrat.

Bien choisir le locataire

C’est le dernier point sur lequel il est important de s’attarder lors d’une gestion locative. Plusieurs critères sont à prendre en considération. Il s’agit notamment de sa solvabilité, de sa capacité à prendre soin des locaux loués et à les utiliser à bon escient.

A ce niveau, vous pouvez laisser votre gestionnaire assurer cette fonction. Vous pourrez apporter votre appui à la suite de l’identification d’un locataire.

 

Le Leasing Immobilier pour les particuliers : un dispostifs innovant pour faciliter l’accession à la propriété

Le marché de l’immobilier est en perpétuel mouvement avec de nombreuses innovations. On y compte notamment différentes méthodes pour acquérir un bien immobilier. La plus tendance actuellement, c’est sans doute le concept du leasing immobilier. Ce dernier offre aux particuliers une alternative sûre aux traditionnelles démarches du prêt immobilier et du versement intégral. Vous entrevoyez d’accéder à la propriété à travers le leasing immobilier ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce dispositif innovant.

Continue reading « Le Leasing Immobilier pour les particuliers : un dispostifs innovant pour faciliter l’accession à la propriété »

Qui peut profiter du prêt à taux zéro ?

Lorsque vous avez l’intention d’accéder à une propriété, il convient de prendre connaissance du prêt à taux zéro (PTZ). Ce dispositif met à la disposition de ses bénéficiaires de nombreux avantages. Parmi ces derniers, vous avez la possibilité de facilement acquérir une résidence principale. Découvrez les conditions à réunir pour jouir de ce prêt.

Le prêt à taux zéro, qu’est-ce que c’est ?

Le prêt à taux zéro est un système de soutien pour l’acquisition de propriété de certains foyers. Ces derniers sont surtout ceux à revenus modestes et intermédiaires. Il donne la possibilité d’accéder à la résidence principale sous condition de ressources. D’une durée de 20 à 25 ans, le prêt à taux zéro est gratuit avec un intervalle de remboursement en différé. Ces périodes de remboursement varient de 5 à 15 ans. Pendant cet intervalle de temps, le foyer ne paie aucune mensualité sur son prêt. Pour en savoir plus sur son fonctionnement, vous pouvez consulter  diagnosim .

Qui peut bénéficier d’un prêt à taux zéro ?

Pour bénéficier d’un PTZ, certaines conditions sont à réunir. Ainsi, vous ne devez pas être propriétaire de votre résidence principale durant les deux dernières années précédant le prêt. Cependant, notez que le PTZ ne peut pas subventionner la totalité de l’achat de votre demeure. Il doit être accompagné par d’autres prêts. En effet, il ne peut dépasser la somme des autres prêts, d’une durée minimum de deux ans. Ceci concourt au subventionnement de la même opération.

Quelles sont les résidences appropriées pour prêt à taux zéro ?

L’acquisition de toute résidence neuve ou ancienne peut être subventionnée par le PTZ. Dans le cas des anciens logements, ces derniers doivent se localiser en zone B2 et C. De plus, leur rénovation doit représenter au moins 25 % du montant de l’opération à financer. Outre ces conditions, la consommation énergétique annuelle de ces résidences doit être limitée à 331 kWh/m².

D’autre part, le PTZ permet aussi l’acquisition de résidence neuve ou ancienne sous un contrat de location-accession. Pour les anciens logements, ils doivent avoir au minimum cinq ans d’existence. De plus, ils doivent être occupés par le premier occupant depuis moins de six mois. Le PTZ peut aussi intervenir dans le financement d’autres acquisitions telle que la transformation de local en logement. Vous pouvez aussi utiliser le PTZ dans l’appropriation d’un logement existant.

À qui adresser votre demande de prêt à taux zéro ?

Pour bénéficier d’un PTZ, vous pouvez en premier lieu vous servir d’une simulation prêt à taux zéro. Ensuite, adressez directement votre demande à la structure de crédit de votre choix. À l’image de tout prêt, la structure prêteuse estime sous sa charge la solvabilité et les assurances de remboursement des ménages. Elle n’est pas obligée d’accorder le prêt à taux zéro.

 

3 raisons de s’installer en Haute Savoie

La Haute-Savoie est un département français qui se trouve dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Avec une superficie de 4 388 km², elle compte aujourd’hui plus de 800 000 habitants. Chaque année, ce sont plus de 10 000 personnes qui souhaitent s’installer en Haute-Savoie. Divers motifs peuvent alors les pousser à faire cela. Voici 3 bonnes raisons de s’installer en Haute Savoie.

Continue reading « 3 raisons de s’installer en Haute Savoie »